Numéro spécial 32 - 2018 Agrandir l'image
Numéro spécial 32 - 2018

2018320

N° ISSN : 1272-6117

Revue archéologique de Picardie. Numéro spécial 32 - 2018.

Bientôt Disponible !

Sacré science ! Apports des études environnementales à la connaissance des sanctuaires celtes et romains du nord-ouest européen. Actes du colloque organise à Amiens les 6 et 7 juin 2013 sous la direction de Evelyne Gillet, Kai Fechner et Gérard Fercoq-du-Leslay

Plus de détails

49,00 €

Paiement sécurisé

En savoir plus

Ouvrage A4 de 368 pages en quadrichromie sur papier couché 135 g.

Couverture en quadrichromie, cartonnée (3 mm), pelliculée, dos rond, cousu, collé.

nombreuses illustrations.

Sommaire 

Préface par John Scheid

Introduction par Gérard Bataille

Méthodologies

Archéologie des sanctuaires antiques par William Van Andriga

Les sanctuaires de l’est des Gaules dans leur environnement. Quelques réflexions à partir des recherches et fouilles récentes par Philippe Barral avec la collaboration de Clément Laplaige, Gilles Bossuet, Martine Joly, Pierre Nouvel & Mathieu Thivet

Méthodologies liées aux sciences naturelles appliquées à l’archéologie

Les sanctuaires gaulois et gallo-romains dans leur environnement : apport des analyses polliniques réalisées dans le nord de la France et en Belgique par Muriel Boulen & Mona Court-Picon

Du sacré à toutes les sauces ? Précisions fournies par l’étude des sols de quelques aménagements boisés, de foyers et de fossés de Belgique et du Nord de la France par Kai Fechner avec les collaborations de Sandrine Bertaudière, Viviane Clavel, Hugues Doutrelepont ?, Gérard Fercoq du Leslay, Evelyne Gillet, Agnès De Lil, Jean-Louis Slachmuylder et Virginie Thoquenne

Archéozoologie des lieux de culte antiques du nord de la France : sacrifices, offrandes et banquets par Sébastien Lepetz.

études liées aux sciences de la terre

Les sanctuaires des Villards-d’Héria (Jura) : études paléoenvironnementales, hydrogéologiques et archéologiques d’un complexe religieux gallo-romain par Pierre Nouvel, Vincent Bichet, élise Doyen & Damien Vurpillot

étude micromorphologique des sols laténiens du site de Ribemont-sur-Ancre (Somme) dans le contexte des études antérieures des sciences de la terre et de la vie par Frédéric Broes & Kai Fechner

étude liée à l’archéozoologie et à l’anthropologie

Du mutisme de l’os à la restitution des rituels à caractères gaulois et romains dans le sanctuaire territorial de Authevernes "Les Mureaux" (Eure) par Tarek Oueslati & Myriam Michel

études croisées : sciences de la terre et de la vie

Apport des études environnementales et anthropologiques à la compréhension de l’aire cultuelle laténienne et romaine du sanctuaire de Blicquy "Ville d’Anderlecht" : zone d’enfouissement, dépôt humain et "bois sacré" (Hainaut, Belgique) par Evelyne Gillet, Kai Fechner avec la collaboration de Jean-Louis Blanchart

Fosse à banquet et fossés du sanctuaire de Saint-Just-en-Chaussée (Oise). Premiers résultats des observations pédologiques, micro-morphologiques, des analyses biochimiques, anthracologiques et carpologiques par François malrain, Kai Fechner, Muriel Boulen, Sylvie Coubray, Nicolas Garnier & Véronique Zech-Matterne

• Approche géoarchéologique et paléoenvironnementale d’une zone humide en contexte cultuel. Le cas de Magny-Cours (Nièvre) par Gabriel Rocque, Nicolas Tisserand, Manon Cabanis, Rodrique Guillon, Gwénaëlle Jaouen, Pierre Nouvel et al.

• Ex-voto anatomiques en bois de l’Antiquité. Magny-Cours (Bourgogne) et Nesle - Mesnil-Saint-Nicaise (Somme) par Anne Dietrich & Blandine Lecomte-Schmitt avec la collaboration de Nicolas Tisserand, Aurélie Rousseau? & Jean-Sébastien Cocu

• Thézy Glimont (Somme) un candidat sanctaire ? Avancée des travaux et état de la réflexion par Yves Le Béchennec & Stéphane Frère avec la collaboration de Kai Fechner, Jean-Marcel Bécar, Agnès de Lil & Frédéric Broes

• Les approches environnementales sur le sanctuaire antique de Sains-du-Nord chez les Nerviens (Nord) par Pascal Neaud, Kai Fechner, Sylvie Coubray, Jean-Hervé Yvinec avec la collaboration de Viviane Clavel.

• L’environnement végétal d’un lieu de culte d’époque romaine à Nesle - Mesnil-Saint-Nicaise "Fond de Quiquery" (Somme) par Muriel Boulen, Jean-Sébastien Cocu, Sylvie Coubray, Marie Derreumaux, Blandine Lecomte-Shmitt, Sébastien Lepetz, Aurélie Rousseau & Jean-Hervé Yvinec

• Présence d’arbres rares dans l’enceinte de sanctuaires à Noyon "La Mare aux Canards" et à Mesnil-Saint-Nicaise "Fond de Quiquery" (Somme), sur le tracé du canal Seine-Nord-Europe en Picardie : apport des données archéobotaniques à la connaissance des lieux de culte par Véronique Zech-Matterne, Marie Derreumaux, Muriel Boulen, Marjolaine De Muylder, Aurélie Rousseau ? & William Van Andringa

• Plant remains from an Apollo Grannus santuary at Neuenstadt am Kocher, Baden-Württemberg par Manfred Rösch, Klaus Kortüm, Jutta Lechterbeck & Melanie Rentsch

• Espèces végétales au fort symbolisme dans l’Antiquité. La verveine (Verbena officinalis L.) dans un puits gallo-romain de Châteaubleau (Seine et Marne) par Florian Jedrusiak, Fabien Pilon, Philippe Marinval & Paul Van Ossel

• Apports des données dendroarchéologiques à la connaissance d’un site lacustre à vocation cultuelle (132-186 ap. J.-C. - Conjux, Lac du Bourget, Savoie) par Sébastien Nieloud-Muller & André Marguet.

• Résultats et apports de l’étude xylologique à la reconnaissance et au fonctionnement du site de Moyencourt "Le Haut du Bois de Pique" (Somme) par Blandine Lecomte-Schmitt

En guise de conclusion. L’archéologie du rituel : une science en devenir grâce à une approche transversale par Evelyne Gillet

Résumés

* Archéologie des sanctuaires antiques

Les lieux de culte de l’Antiquité étaient aménagés par les communautés pour encadrer la pratique religieuse et les interactions réglementaires avec le divin. Les sanctuaires sont donc au premier chef des lieux cérémoniels et de communication avec les dieux qui ont laissé une multitude de traces susceptibles désormais d’être révélées par l’archéologie. Car il faut bien en convenir, l’insuffisance de la méthode archéologique appliquée aux périodes historiques a fortement limité par le passé la reconnaissance des lieux de culte et des pratiques qui les structuraient. Le discours étant centré sur l’architecture et les ex-voto, on passait invariablement à côté de l’essentiel, à savoir les évolutions structurelles du lieu de culte depuis sa fondation - un événement essentiel - comme celles des cérémonies organisées dans son enceinte et à l’extérieur - alors que la pratique religieuse n’était évidemment pas confinée à l’intérieur des sanctuaires. Cet article propose de recenser les enjeux que représente l’étude d’un sanctuaire, tout spécialement dans le contexte actuel de développement de la discipline archéologique.

 English   Deutsch


* Les sanctuaires de l’est des Gaules dans leur environnement. Quelques réflexions à partir de recherches et fouilles récentes

S’agissant des sanctuaires, la préoccupation environnementale peut être considérée comme une donnée récente. à partir de quelques cas de fouilles et études récentes réalisées dans l’est de la France, il est possible de dresser un bref bilan des types d’approche et protocoles mis en œuvre et d’en tirer des enseignements pour l’avenir. Ces exemples montrent que les études environnementales intra-sites relèvent généralement d’une démarche opportuniste, sans esprit de systématisation du point de vue des questionnements et des protocoles de prélèvement et d’analyse associés. En revanche, dans plusieurs cas, la mise en œuvre d’approches intégrées pluridisciplinaires, s’insérant dans le cadre de recherches programmées pluriannuelles, a débouché sur des avancées substantielles dans la reconnaissance de l’environnement de plusieurs grands sanctuaires et dans la compréhension de leur genèse et de leur développement.

 English   Deutsch


* Les sanctuaires gaulois et gallo-romains dans leur environnement : apport des analyses polliniques réalisées dans le nord de la France et la Belgique


Depuis de nombreuses années, les fouilles de sanctuaires de l’âge du Fer et de la période romaine ont suscité des analyses palynologiques des comblements de leurs structures afin d’appréhender l’image du paysage végétal environnant. Une relecture des données anciennement acquises dans le nord de la France et la Belgique est ici proposée. Notre corpus réunit huit études intra-sites et une séquence hors site, en contrebas du sanctuaire de Ribemont-sur-Ancre (Somme).

Les résultats de ces analyses permettent, en premier lieu, de mettre l’accent sur les aspects méthodologiques afin de spécifier les contextes favorables à une analyse palynologique et ceux qui le sont moins. Dans un second temps, après sélection de contextes favorables, une image fiable du paysage peut être proposée, permettant également d’appréhender l’impact de ces installations particulières sur leur milieu.

 English   Deutsch


* Du sacré à toutes les sauces ? Précisions fournies par l’étude des sols de quelques aménagements boisés, de foyers et de fossés en Belgique et du Nord de la France.


Ces dernières années, six cas supposés d’aménagements boisés particuliers constitués d’arbres, d’arbustes ou de poteaux ont été étudiés à l’aide des sciences de la terre et de la vie. Deux ont été identifiés comme des « bois sacrés », respectivement gaulois et gallo-romain. Pour quatre autres cas, dont un dans un sanctuaire gallo-romain, l’interprétation s’est révélée plus complexe, voire sans lien avec l’homme. L’étude permet une comparaison des méthodes utilisées et des résultats obtenus, ainsi qu’une mise en perspective de l’apport de ceux-ci à la caractérisation de contextes rituels éventuels. Le sujet est emblématique d’une problématique traitant à la fois de l’archéologie sensu stricto, - ou étude des structures et des objets manufacturés anthropiques, - et des archéo-sciences basées sur des indices naturalistes, tels que des particularités identifiables dans les espèces de plantes, dans les espèces animales, dans les traceurs de sol. Les réflexions qui en découlent permettent d‘appliquer la problématique de recherche à quelques autres contextes, à savoir quatre sites à structures de combustion et dix fossés d’enclos.

 English   Deutsch


* Archéozoologie des lieux de culte antiques du nord de la France, sacrifices, offrandes et banquets.


Les restes osseux animaux nous livrent des informations de premier ordre sur les gestes pratiqués dans les sanctuaires gallo-romains. L’analyse archéozoologique des sites de Moyencourt "Les Hauts du bois de Piques" chez les Viromanduens et Authevernes "Les Mureaux" chez les Véliocasses, en France du nord, offre l’opportunité d’aborder les questions liées à la pratique de la découpe de boucherie dans les enceintes sacrées et celle du sacrifice et de l’enfouissement d’animaux. Les deux cas présentés ici révèlent la complexité des approches tenant d’une part au caractère ténu des indices permettant de lier les vestiges à des pratiques cultuelles (à Moyencourt), et donc à la définition même des sites, et d’autre part à la difficulté d’interpréter des gestes mettant en œuvre des animaux trouvés complets et des céramiques déposées à leur côté (Authevernes).

 English   Deutsch


* Les sanctuaires des Villards-d’Héria (Jura), études paléoenvironnementales, hydrogéologiques et archéologiques d’un complexe religieux gallo-romain


Les sanctuaires des Villards d’Héria, situés au cœur du Haut-Jura, se développent dans une configuration géographique remarquable qui suscite l’intérêt de la recherche depuis l’époque moderne. Deux lieux de culte distants d’environ un kilomètre semblent s’associer autour d’un élément naturel commun, l’eau, pour former un vaste complexe religieux dont la renommée n’est plus à faire. Fouillé de manière approfondie entre 1959 et 1981, il a bénéficié en 2006-2008 d’une nouvelle intervention pluridisciplinaire, combinant les approches archéologiques et environnementales, visant à mieux comprendre le fonctionnement des réseaux hydrologiques et leur gestion par les aménageurs et les gestionnaires de ce sanctuaire séquane. Il s’agissait d’offrir un regard nouveau sur l’évolution de la présence humaine autour du lac d’Antre, sur les caractéristiques du réseau hydrogéologique mettant en relation les deux sites, et par extension sur la réalité d’une maîtrise réelle du phénomène naturel par les populations environnantes.

 English   Deutsch


* Etude micromorphologique des sols laténiens du site de Ribemont-sur-Ancre (Somme) dans le contexte des études antérieures des sciences de la terre et de la vie


à Ribemont-sur-Ancre, la préservation exceptionnelle des horizons de surface gaulois en dessous des remblais des temples gallo-romains a permis le prélèvement de sachets et/ou de blocs orientés de sédiment, depuis 1995, à des fins d’études fines de leur nature différentielle. Pour la première fois, une étude globale et comparative est proposée ici. Les particularités propres à certains horizons labourés, de surfaces d’occupation au sein de l’enclos ou de dépôts mis en place au niveau des ossements humains, permettent d’en préciser l’environnement et l’interprétation archéologique.

 English   Deutsch


* Du mutisme de l’os à la restitution des rituels à caractères gaulois et romains dans le sanctuaire territorial de Authevernes « Les Mureaux » (Eure)

L’os est une production biologique qui est historiquement inerte et ne s’apprête pas d’emblée à restituer le déroulement de cérémonies religieuses. Le constat réalisé sur plusieurs fouilles de sanctuaires est que les vestiges découverts dans l’enceinte sacrée ne se distinguent de trop peu des rebuts de consommation profane hormis l’abondance relative, dans certains cas, d’espèces ou de parties de l’animal. Cela limite la capacité de l’archéozoologie à restituer les cérémonies impliquant l’animal comme une entité dédiée au culte. De ce constat ressort l’intérêt de la fouille du sanctuaire d’Authevernes où différentes facettes du rite ont été révélées grâce à l’enfouissement volontaire dans un niveau de fondation, dans des fosses et un fossé d’animaux ou de parties de carcasses traduisant une diversité de manifestations religieuses. Citons par exemple le dépôt de fondation du temple, l’exposition d’un cheval et la manipulation de ses os ou les fosses dans lesquelles des quartiers d’animaux ont été consacrés par le feu au même titre que des céramiques ou une préparation à base de céréales, des noisettes et des raisins. Cette contribution permet ainsi de restituer clairement certains aspects du cérémoniel religieux au sein d’un sanctuaire territorial du Nord de la Gaule.

 English   Deutsch


* Apport des études environnementales et anthropologiques à la compréhension de l’aire cultuelle laténienne et romaine du sanctuaire de Blicquy « Ville d’Anderlecht » (Hainaut, Belgique). Zone d’enfouissement, dépôt humain et « bois sacré »

La nature particulière des vestiges et des pratiques cultuelles observées lors des investigations menées sur le sanctuaire celto-romain de Blicquy "Ville d’Anderlech" (Hainaut, Belgique) souleva de nombreuses questions. Dès les années 1990, la nécessité se s’engager dans un protocole particulier s’est rapidement imposé afin de répondre à diverses problématiques. Le recours aux études interdisciplinaires permet de mieux aborder les vestiges cultuels, mais également les actes rituels qui leur sont associés. Trois « épisodes » rituels se rattachant à des périodes successives situés entre la fin de l’âge du Fer et le début de la romanisation ont pu être mis en évidence. Ils se caractérisent par l’installation d’une aire d’enfouissement de La Tène final C2/D1, par un dépôt humain de La Tène D1b/D2 en guise de rituel de fondation et par un aménagement boisé cultuel atypique bordant une première cella. Ce dernier offre un témoignage matériel unique pouvant probablement se rattacher à la tradition des bois sacrés telle que décrite dans les sources antiques.

 English   Deutsch


* Fosses à banquet et fossés du sanctuaire de Saint-Juste-en-Chaussée (Oise). Premiers résultats des observations pédologiques, micro-morphologiques, des analyses biochimiques, anthracologiques et carpologiques

La fouille du sanctuaire laténien et gallo-romain de Saint-Just-en-Chaussée dans l’Oise a livré un imposant fossé d’enceinte dans lequel d’importants dépôts de faune ont été reconnus. Sa stratigraphie complexe a nécessité d’engager des analyses pour comprendre certains phénomènes observés tels les nombreuses laminations et leurs origines. De même, pour quatre fosses très particulières, diverses disciplines ont été mises à contribution afin d’obtenir un faisceau d’indices pouvant concourir à leur interprétation : étaient-elles liées à des banquet(s) ?

 English   Deutsch


* Approche géoarchéologique et paléoenvironnementale d’une zone humide en contexte cultuel. Le cas de Magny-cours (Nièvre)

Dans le cadre d’une opération d’archéologie préventive, un important sanctuaire antique a été mis au jour sur la commune de Magny-Cours (Nièvre). Bien plus que l’ensemble cultuel lui-même, c’est la découverte de plusieurs zones de tourbes ayant conservé des matériaux organiques (ex-voto et déchets de bois) qui constitue l’intérêt du site. Une approche multidisciplinaire y a été appliquée pour comprendre la nature de ces vestiges et leur lien avec les structures cultuelles voisines. Ainsi, l’étude archéologique a été complétée par des analyses géomorphologiques et paléoenvironnementales en particulier dendrologiques, carpologiques, palynologiques et sédimentaires.

 English   Deutsch


* Ex-voto anatomiques en bois de l’Antiquité. Magny-Cours (Nièvre) et Nesle – Mesnil-Saint-Nicaise (Somme)

Dix-huit ex-voto en bois figurant des jambes ont été exhumés en 2012 sur deux sites cultuels gallo-romains relativement distants. à Magny-Cours dans la Nièvre, un diagnostic a permis la mise au jour, à proximité d’un fanum, de cinq ex-voto mêlés à d’autres vestiges ligneux épars. La fouille du temple à galerie périphérique de Nesle - Mesnil-Saint-Nicaise (Somme) a livré, parmi d’autres découvertes issues de deux puits situés à proximité du temple, une série de douze ex-voto.

Ces ex-voto taillés dans des branches ont en commun de tous représenter des membres inférieurs nus, dans le respect des proportions anatomiques naturelles de la jambe. Les surfaces ont conservé les traces des outils qui les ont sculptées, ainsi que les stigmates d’une exposition prolongée à l’air libre.

Ces petites collections sont de qualités technique et artistique tout à fait comparables avec les imposants corpus de Chamalières à Clermont-Ferrand et des Sources de la Seine à Dijon. Tous ces ex-voto semblent bien, malgré leurs différences, le produit d’ateliers spécialisés. Ils démontrent aussi une certaine communauté de pensée traversant les territoires.

 English   Deutsch


* Thézy Glimont (Somme) un candidat sanctuaire ? Avancée des travaux et état de la réflexion

à Thezy-Glimont (80) début 2013, la fouille préventive d’un lotissement pavillonnaire livre un ensemble de vestiges associant, dans l’angle nord-ouest d’un enclos fossoyé, des silos du La Téne C1, des fosses où reposent une soixantaine d’animaux d’élevages et huit hommes. La métrique des animaux est compatible avec une datation de la période La Tène et une des fosses recoupe un silo. à 200 m à l’ouest le même espace accueille également un enclos quadrangulaire à double entrée et son quadriportique. Celui-ci a reçu le dépôt d’un ensemble de pièces d’armement datées de La Tène C2-D1. Elles voisinent avec des demi-produits de métallurgie. Avant tout débat sur le sens de ces gestes, il importe d’établir la modalité du dépôt des animaux dans les fosses. La fouille, l’archéozoologie et la micromorphologie dialoguent pour montrer qu’il s’agirait d’un dépôt rapide d’animaux non éviscérés.

 English   Deutsch


* Les approches environnementales sur le sanctuaire antique de Sains-du-Nord chez les Nerviens (Nord)

La fouille préventive du sanctuaire antique de Sains-du-Nord (Nord) a permis la réalisation de trois études archéo-environnementales (anthracologie ; archéozoologie ; pédologie). Elles ont chacune apporté des éléments contribuant à une meilleure compréhension du site. Ainsi, pour l’essentiel, l’étude anthracologique a permis d’observer la diversité des milieux exploités ; l’étude archéozoologique a autorisé l’établissement de comparaisons avec d’autres sanctuaires du nord de la Gaule ; quant à l’étude pédologique, elle a mis en évidence l’absence de pollution anthropique sur le site, et la présence ponctuelle de différents types d’aménagements du sol d’occupation.

 English   Deutsch


* L’environnement végétal d’un lieu de culte d’époque romaine à Nesle – Mesnil-Saint-Nicaise « Fond de Quiquert » (Somme)

Les niveaux antiques du site de Nesle - Mesnil-Saint-Nicaise situé dans le département de la Somme, sont caractérisés par la présence d’aménagements liés à des pratiques cultuelles. Des zones charbonneuses et le fond de puits ont fourni des restes nous permettant de décrire d’une part les essences exploitées et d’autre part l’environnement végétal du site au Ier siècle et au IIIe siècle. L’approche disciplinaire croisée (anthracologie, archéozoologie, carpologie, palynologie, xylologie) décrit un environnement arboré dont certaines essences se démarquent par leur rareté.

 English   Deutsch


* Présence d’arbres rares dans l’enceinte de sanctuaires à Noyon « La mare aux canards » et à Mesnil-Saint-Nicaise « Fond de Quiquery » (Somme), sur le tracé du canal Seine-Nord-Europe en Picardie : apports des données archéobotaniques à la connaissance des lieux de culte

La découverte de puits à proximité immédiate des temples dans deux lieux de culte fouillés à l’occasion du projet de canal à grand gabarit Seine-Nord-Europe, a suscité des études archéobotaniques associées. Les données carpologiques sont dominées par les essences arborées, contrastant avec les séries issues d’habitats domestiques où les restes de fruitiers et les semences de rudérales prédominent. Les résultats carpologiques et palynologiques témoignent dans les deux sites de la présence d’essences arborées peu communes dans les formations spontanées et quasiment jamais rencontrées en contexte archéologique. Dans le site de Mesnil-Saint-Nicaise, parmi les nombreux arbres et arbustes attestés par la palynologie et la carpologie, figurent le Buis (Buxus sempervirens : feuilles et graines) et l’Epicéa (Picea abies : cônes et aiguilles). Le cas du Tilleul à larges feuilles (Tilia platyphyllos : fruits et fleurs) est plus complexe. Si le Tilleul est commun dans les enregistrements palynologiques, il l’est beaucoup moins dans les ensembles carpologiques. Les taux élevés de pollens de tilleul enregistrés sur le site ne sont en revanche pas habituels. Dans le site de Noyon, l’assemblage carpologique est pratiquement uniquement composé de fruits de Tilleul à larges feuilles mais Buxus, Picea et Tilia figurent, entre autres arbres, dans l’enregistrement palynologique. La concomitance inhabituelle d’espèces qui ne forment pas des groupements végétaux cohérents soulève la question de la présence de plantations d’arbre(s) dans ces deux espaces religieux. La fonction de ces arbres ne relève pas pour autant obligatoirement du domaine symbolique et reste à préciser.

 English   Deutsch


* Plant remains from an Apollo Granus sanctuary at Neuenstadt am Kocher, Baden-Württemberg

Le comblement de deux bassins octogonaux d’un sanctuaire gallo-romain consacré à Apollo Grannus, à Neuenstadt am Kocher, dans le Baden-Württemberg, contenait une forte concentration de matières organiques conservées sous l’eau. Les macro-restes de plantes et les pollens y ont été étudiés. La seule évidence de plantes cultivées par l’agriculture y est fournie par des pollens de céréales et des macro-restes et pollens de Cannabis sativa. D’autres plantes cultivées sont Apium graveolens et Rheum rhabararum, attestées par les pollens, ainsi que les macro-restes de Piper nigrum, plus surprenant. On trouve des plantes comestibles collectées dans la nature telles que Humulus lupulus, et différents fruits. D’un point de vue général, on a affaire à un paysage plus ou moins semi-ouvert, avec forêts, zones de buissons et terrains agricoles. Selon une monnaie et les datations 14C les bassins ne furent pas comblés à l’époque romaine, pendant l’utilisation du sanctuaire, mais par la suite, lorsque les Romains se retirèrent jusqu’au Rhin supérieur et que la région était occupée par des Alamans. Le comblement fut donc vraisemblablement causé par ces populations et il est surprenant qu’ils possédaient, de toute évidence, du Piper nigrum.

 English   Deutsch


* Espèces végétales au fort symbolisme dans l’Antiquité. La verveine (verbena officialis L.) dans un puits gallo-romain de Chateaubleau (Seine-et-Marne)

La découverte et la fouille, dans le courant des années 2000, d’un puits gallo-romain sur le site de Châteaubleau a permis la mise en place d’une étude pluridisciplinaire de la structure. Situé à proximité d’un des ensembles cultuels gallo-romains les plus importants de la cité des Senons, le puits F123 se distingue des autres structures de l’agglomération par ses résultats singuliers. En mêlant les données archéologiques, environnementales et historiques, le présent travail se propose d’éclairer sous un jour nouveau certains taxons systématiquement considérés comme des adventices.

 English   Deutsch


* Apports des données dendroarchéologiques à la conaissance d’un site lacustre à vocation cultuelle (132-186 ap. J.-C.), Lac du Bourget (Savoie)

Les prospections menées dans les lacs préalpins français ont favorisé la mise au jour d’un nombre significatif de gisements lacustres de la période romaine. L’un de ces sites, découvert en 2000 dans les eaux du lac du Bourget, a fait l’objet de recherches plus approfondies. Les études dendrochronologique, numismatique et céramologique ont conduit à définir une séquence chronologique cohérente (deuxième moitié du IIe siècle ap. J.-C.), tandis que l’observation attentive du mobilier amène à souligner la nature cultuelle du site. La topographie, le prélèvement et l’examen de nombreux bois (piquets et pieux) ont permis d’acquérir une multitude de données (localisation, morphologie, présence d’écorce, essences, nombre de cernes, phases et saisons d’abattage, etc.). Le croisement de l’ensemble de ces informations aide à la compréhension du développement et du fonctionnement du site.

 English   Deutsch


* Résultats et apports de l’étude xylologique à la reconnaissance et au fonctionnement du site de Moyencourt « Le Haut du Bois de Pique » (Somme)

Le site de Moyencourt dans la Somme a livré une grande enceinte gallo-romaine à vocation cultuelle. Les nombreux vestiges ligneux proviennent de trois puits dont le statut semble bien différent. Ainsi, les deux puits externes à l’enceinte, situés au nord du site au débouché d’une route, semblent liés à la sphère domestique ou artisanale. Le troisième puits quant à lui occupe une situation centrale au sein même de l’enclos, révélant un statut à part. L’analyse des éléments en bois permet ainsi d’apporter un éclairage particulier sur le fonctionnement de ce sanctuaire.

 English   Deutsch

30 autres produits dans la même catégorie :