Numéro 1/2 - 2003 Agrandir l'image
Numéro 1/2 - 2003

200312

Attention : quantités limitées !

ISSN : 0752-5656

 

Actes du VIe colloque AGER tenu à Compiègne (Oise) du 5 au 7 juin 2002.
Cultivateurs, éleveurs et artisans dans les campagnes de Gaule romaine. Matières premières et produits transformés.

Plus de détails

34,00 €

Paiement sécurisé

En savoir plus

(369 pages)

Sommaire :

- Sébastien LEPETZ et Véronique MATTERNE : Préface.
- Philippe FAJON : Les implantations des habitats ruraux antiques (La Tène finale/Haut-Empire) : opportunisme topographique ou déterminisme fonctionnel ?
- Sébastien LEPETZ et Véronique MATTERNE : Élevage et agriculture dans le nord de la Gaule à l'époque gallo-romaine : une confrontation des données archéologiques et carpologiques.
- Alain KOEHLER : Vergers antiques dans les campagnes péri-urbaines : le cas de Reims.
- Fanette LAUBENHEIMER, Pierre OUZOULIAS et Paul VAN OSSEL : La bière en Gaule. Sa fabrication, les mots pour le dire, les vestiges archéologiques : première approche.
- Aude LEROY : Les ateliers de salaison antiques en baie de Douarnenez(Finistère).
- Vincent BERNARD : Stratégie d'approvisionnement en bois en Gaule du nord-ouest (du Ier siècle avant au IVe siècle après J.-C.)
- Michel CHOSSENOT : La production de céramique gallo-romaine en Champagne : une activité essentiellement rurale (?).
- Jeanne-Marie DEMAROLLE, Frédéric LORIDANT, Martin LUIK et Michel POLFER : La production artisanale non alimentaire en milieu rural en Gaule Belgique : bilan intermédiaire d'une recherche en cours.
- André REBISCOUL : Le site paléométallurgique des "Ferry", commune de La Bussière (Loiret.
- Michel MANGIN et Philippe FLUZIN : La petite sidérurgie en contexte rural : les forges du Hat-Auxois mandubien et de ses marges lingonnes (Côte-d'Or).
- Olivier BLIN, Fabienne MÉDARD et Marie-Pierre PUYBARET : Fils et pesons : éléments pour une approche des techniques de tissage en Gaule romaine du Nord.
- Fabien PILON : La villa gallo-romaine du "Bois du Châtel" (Vieux-Champagne, Seine-et-Marne) : production de fausses monnaies en milieu rural.
- Heidi AIMREIN, Echhard et Sabine DESCHLER-ERB, A. DUVAUCHELLE et Lionel PERNET : L'artisanat en milieu rural sur le territoire de la Suisse actuelle : présentation d'un projet de recherche.
- Hans-Peter KÜHNEN : Les grandes entreprises agricoles de la Moselle dans l'Antiquité tardive.
- Margareth KÖNIG : Agriculture et viticulture dans les environs de la résidence impériele de Trèves (Allemagne) u Bas-Empire.
- Christophe TOUPET et PAscal LEMAÎTRE : Vignobles et modes d'exploitation viticoles antiques dans le Nord de la Gaule. L'exemple de Bruyères-sur-Oise (Val-d'Oise) : Une relecture.
- Claude OLIVE : Évolution de la production animale sur deux territoires des Alpes du Nord (Ier et IIe/IVe siècles de notre ère).
- Alain TRINTIGNAC : La production de poix dans la cité des Gabales (Lozère) à l'époque gallo-romaine.
- Pierre JAILLETTE : FERT ... PECUARIA GALLUS. Le bétail en Gaule romaine tardive. Inventaire des données littéraires.
- Alain FERDIERE : La place du domaine foncier dans la production artisanale destinée au marché.
- Claude RAYNAUD : Les systèmes agraires antiques : quelle approche archéologique ?
- Philippe LEVEAU : L'oléiculture en Gaule Narbonnaise : données archéologiques et paléoenvironnementales. Présentation-Interprétation.
- Stéphane MAUNÉ : La villa gallo-romaine de "Vareilles" à Paulhan (Hérault ; fouille de l'autoroute A75). Un centre domanial du Haut-Empire spécialisé dans la viticulture ?
- Martine LEGUILLOUX : Les bergerie de la Crau : Production et commerce de la laine.
- François Réchin : Amphores et vignobles dans le piémont occidental des Pyrénées. Étude préliminaire.

 

Résumés :

Les implantations des habitats ruraux antiques en Gaule du Nord-Ouest (La Tène finale/Haut-Empire) : opportunisme topographique ou déterminisme fonctionnel. Quelques cas concrets

 

La morphologie des fermes gauloises, puis gallo-romaines, reste un élément répétitif et à faible variabilité dans les paysages haut-normands. La mise en relation de l’information archéologique de quelques sites avec une étude plus large de leurs environnements permet d’aborder la façon dont les agriculteurs envisagent la mise en valeur de la matière première par excellence, c’est-à-dire les terroirs sur lesquels ils œuvrent.
Associant une prise en compte de la topographie avec une volonté de reproduire des modes d’occupation hérités du passé, opportunisme et déterminisme sont associés par les cultivateurs dans une gestion du sol qui reste difficile à appréhender. Les notions de maîtrise foncière, de gestion du terroir et d’évolution des pratiques agraires gauloises durant l’Antiquité restent encore pratiquement inabordables dans nos régions. Seules quelques lignes de réflexion pourront être tracées et proposer des pistes à suivre.

English  Deutsch

 

Elevage et agriculture dans le Nord de la Gaule durant l’époque gallo-romaine : une confrontation des données archéozoologiques et carpologiques

 

Les données carpologiques et archéozoologiques issues de plus de 60 établissements ruraux du Nord de la Gaule ont été mises en perspective. La répartition des espèces cultivées et des animaux domestiques montrent qu’il existe des concordances très nettes entre les choix d’élevage et de culture et que se dessinent des spécificités régionales. Dans la partie septentrionale de la zone d’étude (Nord/Pas-de-Calais et Nord de la Picardie) la prédominance des blés à grains vêtus (amidonnier et épeautre) s’accompagne d’une présence forte du bœuf. Dans la partie méridionale (Sud de la Picardie et Ile-de-France) l’association se caractérise par la présence beaucoup plus marquée des blés nus de type froment et du mouton. Nous discutons des facteurs susceptibles d’expliquer ces particularismes (contraintes liées au sol, traditions agropastorales, prescriptions ou choix économiques)

English  Deutsch

 

Vergers antiques dans les campagnes péri-urbaines : le cas de Reims

 

En 1989, puis en 1995, était fouillée, à Reims, une partie d’un ensemble anecdotique du début du Haut Empire, de fosses carrées distribuées selon un maillage orthonormé. Le nombre de ces fosses est estimé à plus d’une centaine et la superficie à 6000 m2. Les deux années suivantes des opérations archéologiques, réalisées en préalable au contournement autoroutier oriental de Reims, ont permis de mettre en évidence la répétition d’ensembles similaires, en milieu rural proche de la ville et de s’orienter vers l’hypothèse de vergers. Les observations nous conduisent à proposer deux types de production, commerciale ou privée, cependant toujours modestes au regard des grandes oliveraies du Sud de la Gaule. Les exemples de comparaison sont encore trop peu fréquents, et ces découvertes constituent une première opportunité d’aborder la question de la production fruitière au sein et aux abords des agglomérations urbaines antiques. L’objectif de cet article n’est pas celui d’une enquête sur le sujet mais la présentation de données et de quelques réflexions.

 

English  Deutsch

 

 

La bière en Gaule, sa fabrication, les mots pour le dire, les vestiges archéologiques : première approche

 

La bière est la boisson la plus ancienne, la plus commune et la plus répandue en Gaule. L’analyse des textes anciens fait apparaître la fréquence des références aux bières au travers des mots et des expressions variés décrivant la variété des qualités et des fabrications, la réputation du breuvage et l’ambiance dans laquelle il est consommé.

Des témoignages sur le maltage, le brassage et les brasseries des XIXe et XXe s. ainsi que des sources médiévales, sont utilisés pour retracer la chaîne de fabrication, les quantités, les temps, les températures, les surfaces et les structures nécessaires qui pourront orienter notre recherche de vestiges antiques dont les traces ont pu être conservées.

L’archéologie de la bière est encore peu connue et la lecture des traces de sa fabrication délicate. L’analyse d’un certain nombre d’installations et d’objets qui pourraient être mis en relation avec la fabrication de la bière sera proposée.

English  Deutsch

 

 

Les ateliers de salaison antiques en baie de Douarnenez (Finistère)

 

Cette étude a pour but de recenser les sites présents en baie de Douarnenez, de comprendre l’implantation géographique, le mode de construction des cuves et de donner une fonction à ces sites. La prospection nous a permis de repérer trois espaces d’implantation : les plages, les plateaux de faible hauteur et enfin les hauts de falaise. Tous les sites présentent des éléments récurrents nécessaires à leur bon fonctionnement : les

plages, la proximité d’un cours d’eau et de la mer. En ce qui concerne les éléments de construction,

ils présentent tous des caractéristiques spécifiques. Nous n’avons pu revoir la période chronologique

d’utilisation de ces ateliers faute d’éléments chrono-culturels plus précis. Ainsi nous considérons qu’ils ont fonctionné à partir de la fin du Ier siècle jusqu’au milieu du IIIe siècle.

English  Deutsch

 

 

Stratégie d’approvisionnement en bois en Gaule du Nord-Ouest (du Ier siècle avant au IVe siècle après J.-C.)

 

En intégrant l’ensemble des données issues du matériau bois (archéologie, xylologie et anthracologie, dendro-typologie et dendrochronologie), nous proposons ici de tracer un aperçu des modalités de production et d’exploitation des ressources forestières dans le nord-ouest de la Gaule pendant la période gallo-romaine. Des signes d’adaptations techniques à un matériau aux fortes mutations morphologiques et physiologiques se manifestent au cours des cinq siècles étudiés. Ils semblent intégrer à la fois les contraintes liées aux choix opérés par l’homme, aux besoins grandissant des villes et à un écosystème forestier dont la régénération apparaît soumise aux nécessités économiques.

English  Deutsch

 

 

La production de céramique gallo-romaine en Champagne : une activité essentiellement rurale ?

 

En Champagne, les premières productions de céramique datent de l’époque augustéenne : il s’agit pour l’essentiel de céramique gallo-belge fabriquée à Reims et dans la vallée de la Vesle. Cette production de bonne qualité est largement diffusée jusqu’en Bretagne. Elle est relayée par des productions de céramique rugueuse sombre, à Reims et dans le Nord de l’Aube ; la production du premier site s’arrête à la fin du IIe siècle, celle du second un siècle plus tard. Au Bas-Empire un seul site est connu à Châtillon-sur-Marne ; il produit une sorte de terra nigra ; les sites de production de la céramique craquelée bleutée qui devient omniprésente sur les habitats et les nécropoles restent inconnus. Il existe globalement une certaine dispersion des lieux de production liée à la nécessité d’approvisionner au mieux les sites de consommation, mais aussi de fortes concentrations. Ces dernières résultent de la proximité de villes ou des voies de communication terrestre et fluviale.

English  Deutsch

 

 

La production artisanale non-alimentaire en milieu rural dans la province romaine de Gaule Belgique : bilan intermédiaire d’une recherche en cours

 

Le projet international et interdisciplinaire CRAFTS, Structures, rôle économique et position sociale del’artisanat à l’époque romaine en Italie et dans les provinces occidentales a pour but de réunir pour ces régions une documentation aussi complète que possible sur l’artisan, son statut social, l’organisation de la production artisanale, les structures de production et la diffusion des produits manufacturés, ceci suivant une démarche méthodologique homogène. Cet article présente nos connaissances sur les différentes productions artisanales non-alimentaires observables en milieu rural dans le cadre de la province romaine de Gaule Belgique (étape de la chaîne opératoire, structures de production, implantations, liens avec d’autres activités économiques du milieu rural).

English  Deutsch

 

 

Le site paléométallurgique des « Ferrys », commune de La Bussière (Loiret)

 

Le centre sidérurgique antique des “Ferrys”, commune de La Bussière (Loiret) a livré tous les éléments de la chaîne opératoire : de la mine au lingot de fer. De très nombreux puits de mines desservaient des galeries destinées à exploiter les oxydes de fer localisés dans les argiles éocènes. L’état exceptionnel de conservation de tous les bois, servant à étayer les puits et les galeries, apporte un éclairage totalement neuf sur ces exploitations souterraines en contexte sédimentaire. Les fours de réduction du fer sont du type II, reconnu sur la fouille des “Clérimois”. Les produits de la réduction étaient affinés et mis en forme dans de petits foyers de forge aménagés dans le sol. Cette activité sidérurgique s’inscrit dans un paysage humanisé, ouvert, où se rencontrent les cultures céréalières mais aussi la vigne et le chanvre. Dans ce paysage, ces exploitations occupent des espaces parfaitement délimités par un système de fossés qui conditionne aussi bien les exploitations minières que les déchets de réduction, très probablement en relation avec la gestion

administrative de ces exploitations.

English  Deutsch

 

 

La petite sidérurgie en contexte rural : les forges du Haut-Auxois Mandubien et de ses marges lingonnes (Côte-d’Or)

 

Les recherches conduites sur l’occupation du sol du Haut-Auxois, autour d’Alésia (Alise-Sainte-Reine, Côte-d’Or) et sur le terroir d’un village proche des “Sources de la Seine” (Blessey-Salmaise), ont livré plusieurs dizaines de sites de forges rurales. Les analyses chimiques et les examens métallographiques ont affiné les critères discriminatoires permettant de définir les travaux effectués dans ces forges : épuration du métal brut importé et élaboration d’objets pour les forges des agglomérations ; élaboration d’objets seulement dans les forges des habitats ruraux isolés. Le pourcentage de forges implantées le long des axes de circulation est exceptionnel. Le Haut-Auxois mandubien fournit un exemple encore peu fréquent de zone de petite production sidérurgique rurale, maintenant bien caractérisée grâce à une large étude pluridisciplinaire. Il occupe les marges orientales d’une région de production primaire (la réduction du minerai de fer), qui s’étend du Morvan du Nord à l’Yonne et à la Nièvre en constituant une des principales régions sidérurgiques des Gaules romaines.

English  Deutsch

 

 

Fils et pesons : éléments pour une approche des techniques de tissage en Gaule romaine du Nord

 

La découverte d’une grande quantité de pesons en terre cuite sur le site laténien et gallo-romain des “Trois Mares” à Palaiseau (Essonne) permet d’aborder la question des techniques de tissage pratiquées entre la fin de l’indépendance gauloise et les premières années de la romanisation.

Les pesons triangulaires à trois perforations sont bien attestés à l’époque gauloise, surtout dans le Nord de la Gaule, et semblent perdurer après la Conquête. Leur état de conservation permet d’observer les traces d’usure consécutives au passage d’une attache dans les perforations et donc de reconnaître leur mode de suspension, pointe vers le bas. Cette solution, simple, est cohérente avec les caractéristiques du peson. La mise en place de protocoles expérimentaux a permis d’en tester la validité et s’est révélée concluante.

English  Deutsch

 

 

L’artisanat en milieu rural sur le territoire de la Suisse actuelle : présentation d’un projet de recherche

 

Dans le cadre du projet CRAFTS lancé par l’association Instrumentum/SEMANT, une équipe pluridisciplinaire financée par le Fonds national suisse récolte depuis janvier 2002, pour le territoire helvétique, l’ensemble des sources disponibles sur l’artisanat romain. Ce recensement doit servir de base à une analyse et une comparaison des structures, du rôle économique et de la position sociale des artisans à l’époque romaine en Italie et dans les provinces occidentales. Afin d’évoquer le travail en cours, quatre cas sont présentés, choisis parmi les artisanats en milieu rural déjà recensés : l’artisanat dans quelques villae du Plateau suisse, l’état de la recherche dans les régions alpines, la production de conserves de viande et le travail de la pierre et du fer sur le site de Châbles-Les Saux. À travers ces quatre cas, ce ne sont pas moins de huit artisanats qui sont évoqués : construction, travail du bronze et du fer, production de céramique, exploitation du cristal de roche et du grès coquillier, taille de la pierre ollaire et traitement de la viande.

English  Deutsch

 

 

Les grandes entreprises agricoles de la Moselle dans l’Antiquité tardive

 

Après une introduction historiographique, le texte aborde la question de l’implantation des pressoirs romains dans la vallée de la Moselle entre Trèves et Traben-Trarbach et leur place dans l’habitat rural. La répartition géographique des sites est analysée dans le but de définir la place de la viticulture dans leurs productions. Les résultats de cette analyse contribuent à mieux comprendre l’assise économique de la capitale tardo-romaine de Trèves.

English  Deutsch

 

Suite >>>

 

e="position: relative; top: 20px; font-size: 19px; background: #c18f78; padding: 0px 10px 0 10px; margin: 40px; color: #fff;" href="https://www.revue-archeologique-picardie.fr/revue-archeologique-de-picardie/67-numero-1-2-1999.html">cliquez ici

30 autres produits dans la même catégorie :