Numéro 1/2 - 2017 Agrandir l'image
Numéro 1/2 - 2017

201712

N° ISSN : 0752-5656

Revue Archéologique de Picardie - Numéro 1/2 - 2017

disponible !

Plus de détails

25,00 €

Paiement sécurisé

En savoir plus

Brochure 21 x 29,7, couvertures couché satin 350 g, quadri recto, pelliculée

(188 pages sur couché 135 g)

Dos carré collé

Sommaire :

Michel Boureux (5 juin 1937 - 9 novembre 2016) par Jean-Pierre Boureux, Anick Coudart, Jean-Paul Demoule, & Bruno Robert.

Des haltes du Paléolithique final dans la vallée du Thérain, le gisement de Warluis VII (Oise) par Thierry Ducrocq, Clément Paris, Sylvie Coutard & Laurent Juhel.

Dépôts animaux et humain de la fin de l’âge du Bronze dans une fosse à profil «en Y» à Amiens par Francesca rapone, Claire Favart & Stéphane Frère.

Sarcophages en plomb de la nécropole Nord gallo-romaine de la citadelle d’Amiens par Pierre-Emmanuel Gillet & Josabeth Millereux-Le Béchennec.

Le château de Neuville-sur-Ailette (Aisne) : état des recherches par Thierry Galmiche, Claire Bénard, Vincent Buccio & Nadège Robin.

La ferme de Conchil-le-Temple (XVe-XVIIe siècles) occupation et mobilier par Christine Cercy, Jean-Claude Routier, Vincent Legros & Estelle Delmont.

 

Résumés :

Des haltes du Paléolithique final dans la vallée du Thérain, le gisement de Warluis VII (Oise) par Thierry Ducrocq, Clément Paris, Sylvie Coutard & Laurent Juhel.

Entre 2000 et 2007, une succession de fouilles préventives a été menée sur une carrière étendue dans un fond de vallée tourbeux. Fouillé rapidement en 2003, le site VII de Warluis a livré des vestiges paléolithiques et mésolithiques.

Les données stratigraphiques, taphonomiques et typologiques permettent d’identifier clairement une fréquentation de la plaine alluviale du Thérain avant la période mésolithique. Le site VII livre en effet une riche industrie lithique comprenant des monopointes à dos réalisées sur des supports laminaires extraits par percussion directe à la pierre dure. Ces caractéristiques technotypologiques orientent aisément les rapprochements culturels vers la phase récente du Paléolithique à Federmesser (ou Azilien).

L’étendue de la fouille permet d’observer une juxtaposition de petites concentrations de pièces lithiques basées sur le même modèle. Les structures évidentes sont des foyers matérialisés par des silex chauffés et des amas de débitage. Les pièces chauffées, la présence de toutes les phases de débitage lithique et un outillage diversifié plaident pour une large gamme d’activité. Une faible densité de vestiges suppose des séjours relativement brefs. La multiplication des concentrations pourrait indiquer une suite d’occupations saisonnières. Elle peut plutôt traduire l’installation d’un groupe humain composé d’un nombre conséquent d’individus. En effet, la similitude des concentrations et quelques raccords posent la question d’une stricte contemporanéité des différents secteurs de Warluis VII.

Par ailleurs, quelques couteaux à dos en silex tertiaire exogène témoignent d’une mobilité sur un territoire qui s’étend au moins à vingt-cinq kilomètres au sud-est du gisement.

 English   Deutsch

Dépôts animaux et humain de la fin de l’âge du Bronze dans une fosse à profil «en Y» à Amiens par Francesca Rapone, Claire Favart & Stéphane Frère.

Le site de la «rue Mac Orlan» à Amiens a fait l’objet en juillet 2014 d’un diagnostic archéologique. Les parcelles diagnostiquées se situent sur le haut du versant, orienté vers l’est, qui descend vers la confluence de l’Avre et de la Somme et sur lequel s’étend le quartier Saint-Acheul. Une seule structure, datable à l’âge du Bronze final, a été mise au jour.

La forme de cette structure est tout à fait comparable à celle des fosses cynégétiques en Y, datables du Néolithique à l’âge du Bronze, largement documentées dans le nord de la France.

Toutefois la nature des vestiges contenus dans la fosse à profil en Y d’Amiens, associant les restes de cinq suidés, dont au moins trois complets et en connexion anatomique, et une inhumation, rend la découverte exceptionnelle.

La position et l’organisation évidente des corps orientent vers une volonté de créer une mise en scène du dépôt. Si cette fosse à profil en Y a peut-être été initialement utilisée pour le piégeage, elle semble avoir ensuite été réemployée à des fins rituelles.

 English   Deutsch

Sarcophages en plomb de la nécropole Nord gallo-romaine de la citadelle d’Amiens par Pierre-Emmanuel Gillet & Josabeth Millereux-Le Béchennec.

La découverte de trois sarcophages en plomb lors de fouilles à la Citadelle d’Amiens nous permet d’étudier ces tombes dans le contexte de la nécropole Nord gallo-romaine de Samarobriva. Ces sarcophages en plomb ainsi que d’autres mis au jour à Amiens ou à Saleux attestent de l’existence d’un atelier. La production de celui-ci, influencée par celles d’autres provinces, notamment de Bretagne (Angleterre), apporte la preuve du commerce des plaques-modèles qui circulaient dans l’Empire romain, le long des voies romaines.

 English   Deutsch

Le château de Neuville-sur-Ailette (Aisne) : état des recherches par Thierry Galmiche, Claire Bénard, Vincent Buccio & Nadège Robin.

Le site du château de Neuville a fait l’objet de deux diagnostics complétés par des recherches documentaires et des observations de surface en dehors de l’emprise des deux opérations archéologiques.

Les vestiges imposants d’un bâtiment médiéval ont été dégagés. Cette construction aux caractéristiques monumentales appartient au château de Neuville. Réoccupé pendant la Première Guerre mondiale par l’armée allemande, ce bâtiment a fait l’objet d’un réaménagement intérieur et un dessin y a été peint. Pilonné pendant ce conflit, il a ensuite en grande partie été remblayé.

Une restitution du tracé de l’enceinte castrale a été proposée. La confrontation des différents résultats nous a également amené à réfléchir à l’implantation du château construit au lendemain des guerres de Religion en remplacement de l’ancienne forteresse médiévale.

L’emprise du cimetière qui s’étendait dans l’espace situé entre l’église et le château a enfin été partiellement circonscrite. L’une des tombes fouillées indique une occupation relativement précoce de cet espace funéraire dans les années 1170-1268.

 English   Deutsch

La ferme de Conchil-le-Temple (XVe-XVIIe siècles) occupation et mobilier par Christine Cercy, Jean-Claude Routier, Vincent Legros & Estelle Delmont.

En 2005, une ferme de la fin du Moyen Âge et du début des Temps modernes a été fouillée à Conchil-le-Temple (Pas-de-Calais), un petit village du Ponthieu à 2,5 km de la rive nord de l’Authie.

La ferme connaît trois états principaux : un bâtiment reposant sur une file de poteaux porteurs (phase 1), une bâtisse rectangulaire en pan-de-bois d’une surface restituée de 230 m², jouxtée au nord-est par des cuisines (phase 2), enfin, après un incendie situé à la fin du XVe-début XVIe siècle, un ensemble de bâtiments en maçonnerie formant un L autour d’une cour (phase 3). Un « mortier » en pierre, à la facture soignée, était mis en œuvre dans les fondations. L’établissement est abandonné au cours du XVIIe siècle.

Les imposantes constructions des phases 2 et 3, sont particulièrement soignées. La nature des mobiliers métallique et céramique montre une activité largement tournée vers l’agriculture.

 English   Deutsch

30 autres produits dans la même catégorie :