Numéro 3/4 - 2009 Agrandir l'image
Numéro 3/4 - 2009

200934

Disponibilité : Ce produit n'est plus en stock

ISSN : 0752-5656

 

Actes de la table ronde" Les gestuelles funéraires au second âge du Fer"
tenue à Soissons les 6 et 7 novembre 2008 sous la direction d'Estelle Pinard et Sophie Desenne.

Plus de détails

30,00 €

Paiement sécurisé

En savoir plus

(273 pages)

Sommaire :

• Les gestuelles funéraires au second âge du Fer
• Avant-propos par Jean-Luc COLLART.
• Introduction et remerciements par Estelle PINARD & Sophie DESENNE.
• L’impasse de la pratique. L’apport des « rites de passage » à l’approche systémique des gestuelles funéraires par Pascal RUBY.
L’implantation de l’espace funéraire
• Implantation et occupation des espaces funéraires au second âge du Fer en Picardie par Sophie DESENNE, Geertrui BLANCQUAERT et al.
• Implantation et organisation des espaces funéraires à La Tène ancienne et au début de La Tène moyenne en Champagne à partir des fouilles récentes par Lola BONNABEL, Sylvie CULOT et al.
• Vers une géographie des gestes funéraires au second âge du Fer dans le Nord - Pas-de-Calais par Sophie OUDRY-BRAILLON.
• La question de la continuité ou de la discontinuité dans les nécropoles celtiques de la Champagne par Jean-Jacques CHARPY.
• L’organisation spatiale des espaces funéraires d’Esvres-sur-Indre (Indre-et-Loire) : état de la question sur les hypothèses de topographie funéraire et sur l’organisation territoriale des occupations protohistoriques et antiques par Jean-Philippe CHIMIER & Sandrine RIQUIER.
• Discussion
Les défunts
• La population ensevelie et les traitements funéraires des corps au second âge du Fer en Picardie par Estelle PINARD, Valérie DELATTRE & Sylvain THOUVENOT
• Le devenir du cadavre incinéré en Gaule Belgique. Méthode et analyse de cas par Isabelle LE GOFF et al.
• Pluralité des gestes funéraires pendant la période de La Tène à Bobigny (Seine-Saint-Denis) par Cyrille LE FORESTIER.
• Discussion.
Les structures
• Les monuments funéraires en Picardie au second âge du Fer par Frédéric GRANSAR & François MALRAIN.
• Les chambres funéraires et les aménagements de surface des tombes de Villers-Bocage (Somme) dans leur contexte régional par Lydie BLONDIAU & Nathalie BUCHEZ.
• Discussion.
Les dépôts
• Dépôts, panoplies et accessoires dans les sépultures du 2e âge du Fer en Picardie par Sophie DESENNE, Ginette AUXIETTE, JEAN-PAUL DEMOULE et al.
• Complexité et diversité des rites funéraires dans deux petites nécropoles LT D1 du canton de Fribourg (Suisse) par Mireille RUFFIEUX.
• De la composition des dépôts funéraires aristocratiques aux âges du Fer en Europe occidentale (VIIIe-Ier s. avant J.-C.) : entre compétition et identité sociale par Luc BARAY.
• Les dépôts de pièces de char dans les tombes de Gaule Belgique entre le IIIe et le Ier s. avant J.-C. par Nathalie GINOUX, Germaine LEMAN-DELERIVE & Christian SEVERIN.
• La céramique des cimetières d’Acy-Romance (Ardennes) : choix, assemblages et usages par Muriel FRIBOULET.
• Des objets dans les tombes : éléments d’interprétations des assemblages funéraires du IIIe siècle avant J.-C. dans les sépultures des environs de Paris par Stéphane MARION.
• De l’habitat à la sépulture : quelques aspects du dépôt de vaisselle dans les tombes du Ve au IIIe s. avant J.-C. en Champagne par Marion SAUREL.
• Discussion.
Posters
• Quelques sépultures du second âge du Fer à Orléans par Pascal JOYEUX avec la collaboration de Hervé HERMENT.
• La nécropole gauloise de Bucy-le-Long "Le Fond du Petit Marais" (Aisne) par Marc GRANSAR.

 

Résumés :

 

L’impasse de la pratique, l’apport des « rites de passage » à l’approche systémique des gestuelles funéraires


En s’appuyant sur la qualité et la quantité des données produites par l’anthropologie funéraire, certains chercheurs ont pu faire le choix de se détourner des questions posées par les rituels, qui seraient largement ou totalement inaccessibles aux archéologues. C’est justement aux rituels appréhendés par l’archéologie que s’intéresse la présente communication. Il est rappelé qu’au prix de quelques approfondissements théoriques, le schéma interprétatif d’A. van Gennep sur les « rites de passage » constitue encore un puissant outil heuristique pour les acteurs de cette discipline et notamment pour envisager en une séquence dynamique les vestiges matériels statiques des différents gestes funéraires. Le potentiel des « rites de passage » est illustré par le réexamen « critique mais non polémique » de l’interprétation globale qui avait été proposée au moment de la publication de la nécropole de Lamadelaine (Luxembourg).

English  Deutsch

 

Implantation et occupation des espaces funéraires au second Age du fer en Picardie

 

L’étude s’appuie sur l’analyse de 73 occupations funéraires réparties dans le quart nord-ouest de la France, du Aisne-Marne IIA (La Tène A1) à La Tène D2. L’approche méthodologique tend à caractériser les espaces funéraires laténiens et leur évolution dans la région picarde. À cette fin, nous avons élaboré une grille d’analyse qui prend en compte en premier lieu des critères concernant l’environnement géographique (plateau, vallée, plaine et littoral), topographique (terrasse, versant, rebord, replat et butte), mais aussi humain (accolé ou à proximité d’un site d’habitat, d’un tertre de terre ou tumulus) ; puis, en second lieu, des critères concernant la morphologie, l’organisation et l’évolution de l’espace funéraire. Ces espaces sont ouverts ou fermés avec des éléments de délimitation de type chemins ou enclos, accolés ou non à une occupation domestique. Les sépultures sont isolées, groupées, en noyaux, organisées de façon linéaire ou implantées de façon aléatoire sans organisation apparente. Dans certains cas, on note la présence d’éléments structurants, anciens tumulus, sépultures aristocratiques contemporaines ou légèrement antérieures, espaces vides. L’évolution du site, elle, est perceptible à travers le nombre de phases et le développement de l’espace funéraire avec une densification sur place, une extension ou un déplacement. L’analyse de ces paramètres permet de définir des catégories de sites et de mettre en évidence des choix différents d’un point de vue chronologique et géographique.

 

L’objectif est d’appréhender l’évolution générale de la structuration sociale et de mettre en évidence les choix d’implantation et de gestion de l’espace funéraire au cours du second âge du Fer.

English  Deutsch

 

Implantation et organisation des espaces funéraires à La Tène Ancienne et au début de La Tène moyenne en Champagne à partir des fouilles récentes

 

Depuis une dizaine d’années, l’essor de l’archéologie préventive a permis de constituer un nouveau corpus de sites funéraires de La Tène ancienne et moyenne en Champagne et de mieux saisir leur environnement grâce aux décapages extensifs et à la concentration des opérations sur certains secteurs. Dans les deux exemples présentés, les tombes sont localisées à une distance variable de l’habitat, mais plus en hauteur sur le versant. Si la nécropole reste le lieu d’où proviennent la plupart des défunts, ceux-ci peuvent également être inhumés isolés, en petits groupes, ou dans des structures d’habitats réutilisées, avec des variations d’ordre chronologique et géographique. Pour les nécropoles de l’espace Aisne-Marne, l’alignement des sépultures, les espaces préservés et les tombes monumentales contribuent à structurer le paysage funéraire aux différentes phases de son histoire et invitent à réfléchir sur les modes de compromis entre association de certains défunts et organisation générale.

English  Deutsch

 

Vers une géographie des gestes funéraires au second Age du fer dans le Nord – Pas-de-Calais ?


Les découvertes de sites funéraires du second âge du Fer se sont multipliées ces quinze dernières années à l’échelle nationale, et la région Nord - Pas-de-Calais n’échappe pas à ce phénomène. Même si l’effectif global de sépultures est moins important que dans les régions limitrophes, nous sommes actuellement en possession de nombreux éléments pour entamer une réflexion sur les gestes funéraires de cette période. Il apparaît que les pratiques des occupants de cette région se distinguent nettement de celles observées dans l’est de la Picardie et en Champagne-Ardenne, à commencer par le choix du traitement du corps : les inhumés représentent une faible minorité. Nous passons en revue un certain nombre de points en tentant de mettre en évidence les caractéristiques générales à l’échelle de la région sur la période, mais également en distinguant les aspects qui évoluent au cours du temps.

English  Deutsch

 

La question de la continuité ou de la discontinuité dans les nécropoles celtiques de la Champagne

 

L’approche des gestuelles funéraires que l’on propose est un aspect non encore présenté dans nos travaux sur ce thème. Le travail sur les nécropoles nécessite un long travail de dépouillement des différentes sources imprimées, un recoupement des données obtenues par une recherche systématique des objets. Une fois ces résultats établis, on peut alors procéder à des classements chronologiques en séquences les plus courtes. Les assemblages permettent alors de repérer les points communs et les absences. On a donc tenté de résumer les différentes situations constatées sur les départements qui composent la Champagne-Ardenne en y ajoutant pour des raisons évidentes la partie orientale de l’Aisne. La réalisation de tableaux départementaux donne les grandes lignes de l’étude. La rupture du début du IVe siècle avant J.-C. y apparaît très clairement généralisée sauf dans des secteurs très précis du département de la Marne. La conjonction entre la répartition géographique et les mobiliers qui constituent des marqueurs ethnographiques permet de suivre dans les grandes lignes l’évolution démographique des populations. Enfin au sein de cette très large région qui est parfois considérée comme monolithique, on note de très grandes variations et l’on y reconnaît, sans problème, l’aire géographique du Marnien du Ve siècle avant J.-C.

English  Deutsch

 

L’organisation spatiale des espaces funéraires d’Esvres-sur-Indre (Indre-et-Loire). Etat de la question sur les hypothèses de topographie funéraire et sur l’organisation territoriale des occupations protohistoriques et antiques


Cinq ensembles funéraires de la fin de l’âge du Fer, dont une partie perdure durant le Haut Empire, sont connus à Esvres-sur-Indre. Différentes hypothèses de topographie funéraire ont été proposées ; la plus récente suggère une zone funéraire composée de plusieurs petits ensembles familiaux ou sociaux. L’habitat auquel ces nécropoles se rapporte n’est pas identifié mais il pourrait s’agir d’une agglomération, à l’origine du bourg actuel.

English  Deutsch


La population ensevelie et les traitements funéraires des corps au second Age du fer en Picardie


Dans le cadre du Projet d’Action Scientifique Inrap « Les gestuelles funéraires au second âge du Fer en Picardie », une base de données regroupant 70 sites funéraires en Picardie et ses marges, datés du Ve au Ier siècle avant notre ère et fouillés récemment, a été constituée. Ce projet a pour but la caractérisation des gestuelles et la modélisation des chaînes opératoires, pour la mise en évidence de variations chronologiques, régionales, sociales et/ou culturelles. Il s’articule autour de plusieurs thèmes, dont celui, ambitieux et transversal de « la population ». Fondée sur cette base de données, une étude synthétique de la population ensevelie a été envisagée, au même titre qu’ont été analysés les traitements et agencements des corps selon que l’individu a été inhumé ou incinéré.

English  Deutsch

 

Le devenir du cadavre incinéré en Gaule Belgique. Méthodes et analyses de cas


À partir des sépultures de la nécropole laténienne de La Calotterie "La Fontaine aux Linottes" (Pas-de-Calais), sont abordées les techniques de dépôt des ossements brûlés. La diversité des situations rencontrées est mise en relation avec les signes plus ou moins forts de la présence du corps.


Auparavant, sont montrés les enjeux de la fouille et de l’étude des dépôts cinéraires ; ils documentent les séquences de la chaîne opératoire qui donne forme, après la crémation, aux vestiges du cadavre. Le point de vue adopté ici considère effectivement le dépôt cinéraire comme une construction sociale et culturelle. L’idée que des conventions et des représentations le façonnent, y compris dans ses aspects les plus « naturels », est introduite par trois exemples.

English  Deutsch


Pluralité des gestes funéraires pendant la période de La Tène à Bobigny (Seine-Saint-Denis)


Les nombreux chantiers d’archéologie préventive ont permis la mise au jour de 530 sépultures de La Tène sur la commune de Bobigny depuis près de 15 ans. Fouillée en 2002-2003 au sein de l’hôpital Avicenne, la nécropole de 514 sépultures à inhumation et crémation constitue un des plus grands ensembles funéraires de cette période. Cette contribution traite de l’ensemble des gestes funéraires observés à Bobigny.

English  Deutsch

 

Les monuments funéraires en Picardie au second Age du fer


à partir d’un corpus de 687 sépultures élaboré dans le cadre d’un projet scientifique de l’INRAP sur Les gestuelles funéraires au second âge du Fer en Picardie et ses marges les auteurs tentent de mettre en évidence une hiérarchie interne des tombes monumentales, ces dernières ne représentant que 5 % de l’effectif. La typologie des monuments, leur évolution chronologique et le croisement avec les données de la culture matérielle font partie des critères mobilisés pour explorer cet axe de recherche.

English  Deutsch

 

Les chambres funéraires et les aménagements de surface des tombes de Villers-Bocage (Somme) dans leur contexte régional


 

La construction d’un parc d’activité en 2007 sur la commune de Villers-Bocage (Somme) est à l’origine de la mise au jour de tombes qui ont conservées, pour certaines, les traces d’une architecture interne ou d’un aménagement de surface.


Du fait du développement des infrastructures autoroutières et autres aménagements liées à l’expansion de la ville d’Amiens, la région dans laquelle se localise cette découverte est la mieux documentée de la Somme pour ce qui est du funéraire au second âge du Fer. Au travers de la présentation des tombes de Villers-Bocage, c’est un état de la question concernant l’architecture des tombes dans cette micro-région et plus globalement dans le nord-ouest de la Picardie - frange littorale exceptée - qui est proposé, à mettre en perspective avec l’image obtenue par ailleurs, à l’échelle de l’ensemble de la Picardie (Gransar & Malrain, ce volume).

English  Deutsch

 

Dépôts, panoplies et accessoires dans les sépultures du secodn A ge du fer en Picardie


L’étude de près de 700 ensembles funéraires, soit 4 300 objets, répartis de La Tène A1 à La Tène D2 en Picardie et ses marges, a permis la mise en place d’une grille de lecture autorisant une présentation hiérarchisée des données et des différentes catégories fonctionnelles figurées dans la tombe, ainsi qu’une approche synthétique.


Les effets personnels du défunt portés ou déposés à ses côtés sont évoqués par des éléments de parure, d’armement, d’accessoires vestimentaires et des trousses (de toilette ou d’outils). Même si le statut du défunt est perceptible à certains horizons chrono-culturels, à travers le type de « panoplies », nous ne disposons d’aucun objet pour définir la fonction de l’individu au sein du groupe. Seule la présence d’armes peut révéler à la fois un statut social et une fonction de type militaire.


L’alimentation est suggérée à la fois par des consommables et des vases liés au service de la table, à la préparation et parfois au stockage. La variation des formes et des effectifs caractérise ici des changements dans le mode de sélection des récipients déposés dans les sépultures et l’existence de différents types de « service », qui reflètent l’évolution des pratiques alimentaires mais aussi des orientations dans les fonctions mises en avant.


Les différentes configurations matérielles, fonctionnelles et symboliques enregistrées au sein de notre corpus de La Tène A1 à La Tène D2 en Picardie, illustrent l’éventail des choix de « l’habillement » des défunts et des dépôts qui les accompagnent. Elles mettent en évidence également de profondes variations dans les gestuelles funéraires, qui ont présidé à ces dépôts.

English  Deutsch

 

Complexité et diversité des rites funéraires dans deux petites nécropoles LT D1 du canton de Fribourg (Suisse)


Deux petites nécropoles de La Tène finale ont été fouillées dans le canton de Fribourg (Suisse). Leur étude a permis de mettre en évidence un certain nombre de différences concernant l’architecture des tombes, le traitement et le dépôt des ossements ainsi que la composition des offrandes. En outre, un type de tombe, caractérisé par un petit enclos fossoyé, y a été mis au jour pour la première fois en Suisse. Au vu de l’indigence actuelle du corpus funéraire de cette période en Suisse, ces découvertes, certes modestes, ont toute leur importance.

English  Deutsch

 

De la composition des dépôts funéraires aristocratiques aux Ages du Fer en Europe occidentale (VIIIe – Ier siècle avant J.-C.) : entre compétition et identité sociale


Le développement sans précédent de l’archéologie préventive a permis à la communauté scientifique de disposer d’une documentation de qualité engendrant un renouvellement des protocoles d’analyse des sépultures en liaison avec l’étude des pratiques funéraires. Cependant, l’approche de la structure sociale des populations protohistoriques est une thématique rarement abordée en tant que telle. Les raisons sont multiples mais il apparaît, et c’est le propos de cet article, que la résolution de ce problème passe, entre autres, par une approche qui tienne compte des mécanismes d’élaboration du discours funéraire des élites protohistoriques à travers sa dimension idéologique.

English  Deutsch

 

Le dépôt de pièces de char dans les tombes de Gaule Belgique entre le IIIe et le Ier s. avant J.-C.


La découverte à Hordain (Nord) d’une tombe contenant un lot de pièces de char, d’attelage (en particulier un joug décoré) et de harnachement a permis de faire le point sur un rite funéraire fréquemment observé dans le nord de la Gaule entre le IIIe et le Ier s. avant J.-C., à savoir le dépôt de pièces de char. Si elle n’est pas liée systématiquement à une fonction guerrière, cette coutume constitue en revanche un critère de différenciation entre les différents peuplements de la Gaule Belgique.

English  Deutsch

 

La céramique des cimetières d’Acy-Romance (Ardennes) : choix, assemblages et usages


Les cimetières à incinération d’Acy-Romance (Ardennes) ont livré une somme d’informations sur les pratiques et les dépôts funéraires de la fin de La Tène en Champagne, et en particulier sur la composition, la place et le rôle des vaisseliers déposés dans les tombes.

English  Deutsch

 

Des objets dans les tombes : éléments d’interprétation des assemblages funéraires du IIIe siècle avant J.-C. dans les sépultures des environs de Paris


Cette contribution propose une analyse de la composition des assemblages funéraires des environs de Paris au cours de La Tène B2 et La Tène C1. Bénéficiant d’une base statistique particulièrement étoffée, elle met en évidence de fortes corrélations entre le mobilier déposé et les principales composantes sociales de l’individu que sont le genre, la classe d’âge et finalement le rang. Ces paramètres semblent à eux seuls expliquer une large part de la variabilité constatée des assemblages funéraires.

English  Deutsch

 

De l’habitat à la sépulture : quelques aspects du dépôt de la vaisselle dans les tombes du Ve au IIIe s. avant J.-C. en Champagne


De l’analyse approfondie de nécropoles à différentes rencontres scientifiques en passant par une grande synthèse à l’échelle de la zone Aisne-Marne, beaucoup de résultats ont déjà été obtenus sur l’évolution de la pratique du dépôt céramique entre le Ve et le IIIe s. avant J.-C en Champagne et beaucoup de questions, ouvertes.


Un nouveau corpus, relativement conséquent, issu des fouilles préventives récentes, permet de revenir sur différentes interrogations et de proposer une comparaison directe avec la vaisselle d’habitats. Cette contribution est centrée sur quelques aspects de la gestuelle funéraire et leur signification : pratique ou non du dépôt, quantité de récipients déposés et sélection des récipients. Les forts changements dans la pratique du dépôt à la charnière des premier et second âges du Fer (nombre, taille et nature des récipients), la « rupture des 4 vases » à La Tène ancienne, la forte représentation de la vaisselle usagée et le jeu de la complémentarité dans les combinaisons de récipients figurent parmi les principaux éléments mis en avant et objets de discussion.

English  Deutsch



 

 

AUTEURS

 

BARAY Luc (2009 ) – De la composition des dépôts funéraires aristocratiques aux âges du Fer en Europe occidentale (VIIIe – Ier siècle avant J.-C.) : entre compétition et identité sociale, RAP 209, 3-4, p. 201-209.

 

BLONDIAU Lydie & BUCHEZ Nathalie (2009) – Les chambres funéraires et les aménagements de surface des tombes de Villers-Bocage (Somme) dans leur contexte régional, RAP 209, 3-4, p. 157-169.

 

Bonnabel Lola, CULOT Sylvie, DESBROSSES Vincent & SAUREL Marion (2009) – Implantation et organisation des espaces funéraires à La Tène ancienne et au début de La Tène moyenne en Champagne à partir des fouilles récentes, RAP 2009, 3-4, p. 47-59.

 

CHARPY Jean-Jacques (2009) – La question de la continuité ou de la discontinuité dans les nécropoles celtiques de la Champagne, RAP 2009, 3-4, p. 71-83.

 

CHIMIER Jean-Philippe & RIQUIER Sandrine (2009) – L’organisation spatiale des espaces funéraires d’Esvres-sur-Indre (Indre-et-Loire) : état de la question sur les hypothèses de topographie funéraire et sur l’organisation territoriale des occupations protohistoriques et antiques, RAP 2009, 3-4, p. 85-95.

 

DESENNE Sophie, AUXIETTE Ginette, DEMOULE Jean-Paul, GAUDEFROY Stéphane, Henon Bénédicte, THOUVENOT Sylvain avec la contribution de LEJARS Thierry (2009) – Dépôts, panoplies et accessoires dans les sépultures du second âge du fer en Picardie, RAP 209, 3-4, p. 173-186.

 

DESENNE Sophie, BLANCQUAERT Geertrui, GAUDEFROY Stéphane, GRANSAR Marc, Henon Bénédicte & SOUPART Nathalie – Implantation et occupation des espaces funéraires au second âge du Fer en Picardie, RAP 2009, p. 25-45.

 

FRIBOULET Muriel (2009) – La céramique des cimetières d’Acy-Romance (Ardennes) : choix, assemblages et usages, RAP 209, 3-4, p. 223-232.

 

GINOUX Nathalie, LEMAN-DELERIVE Germaine & SEVERIN Christian (2009)  - Le dépôt de pièces de char dans les tombes de Gaule Belgique entre le IIIe et le Ier siècle avant J.-C., RAP 209, 3-4, p. 211-222.

 

GRANSAR Frédéric & MALRAIN François (2009) – Les monuments funéraires en Picardie au second âge du Fer, RAP 209, 3-4, p. 143-156.

 

GRANSAR Marc (2009) – La nécropole gauloise de Bucy-le-Long « Le Fond du Petit Marais » (Aisne), RAP 2009, 3-4, p. 269-272.

 

JOYEUX Pascal avec la collaboration de HERMENT Hervé (2009) – Quelques sépultures du second âge du Fer à Orléans, RAP 2009, 3-4, p. 265-267.

 

LE FORESTIER Cyrille (2209) : Pluralité des gestes funéraires pendant la période de La Tène à Bobigny (Seine-Saint-Denis), RAP 2009, 3-4, p. 129-137.

 

LE GOFF Isabelle, LAPERLE Gilles, MILLERAT Patrice & CULOT Sylvie – Le devenir du cadavre incinéré en Gaule Belgique. Méthodes et analyse de cas, RAP 2009, 3-4, p. 113-127.

 

MARION Stéphane (2009) – Des objets dans les tombes : éléments d’interprétations des assemblages funéraires du IIIe siècle dans les sépultures des environs de Paris, RAP 2009 3-4, p. 233-244.

 

OUDRY-BRAILLON Sophie – Vers une géographie des gestes funéraires au second âge du Fer dans le Nord – Pas-de-Calais ?, RAP 2009 3-4, p. 61-70.

 

PINARD Estelle, DELATTRE Valérie & THOUVENOT Sylvain – La population ensevelie et les traitements funéraires des corps au second âge du Fer en Pic

30 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...