Numéro 25 - 2008 Agrandir l'image
Numéro 25 - 2008

2008250

ISSN : 1272-6117

 

La nécropole mérovingienne de Goudelancourt-lès-Pierrepont.

Plus de détails

45,00 €

Paiement sécurisé

En savoir plus

(500 pages)

Sommaire :

- Alain NICE : Avant-propos
- Présentation du site

L’organisation et le développement de la nécropole de Goudelancourt-lès-Pierrepont
- Le développement chronologique de la nécropole
- Les données de l’anthropologie
- Les fosses
- Typologie des inhumations
- Les rites funéraires
- Destructions, pillage et violations de sépultures
- Les sépultures comme reflet de la société

Le Mobilier funéraire
- Marie-Pascale FLECHE : Stèles funéraires, pierres d’encadrement et sarcophages
- L’armement
- Les objets de parure
- Objets usuels
- Boucles et plaques-boucles
- Laurent FEDI : Les monnaies
- Jean-Yves FEYEUX : La verrerie
- Sylvain THOUVENOTLa céramique

- René LEGOUX : Chronologie de la nécropole

Descriptif des sépultures

Bibliographie

Résumé

 

Résumés :

La nécropole mérovingienne de Goudelancourt-lès-Pierrepont, située en Picardie, au nord-est du département de l’Aisne, a fait l’objet d’un sauvetage programmé de 1981 à 1987. Quatre cent cinquante huit sépultures, correspondant à trois noyaux et réparties en deux cimetières contemporains mais bien distincts, ont été fouillées. En 1994, l’analyse anthropologique a fait l’objet d’une publication.

 

La configuration de cette nécropole en deux cimetières, avec des orientations de sépultures différentes d’un cimetière à l’autre, n’est pas courante. La chronologie établie par René Legoux permet de suivre l’évolution de cet ensemble funéraire du début du VIe s. jusqu’au tout début du VIIIe s. Les phases chronologiques les mieux représentées à Goudelancourt correspondent à la deuxième moitié du VIe s. et à la première moitié du VIIe s. La présence d’enclos funéraires a été mise en évidence au cœur même des deux cimetières. Malgré les destructions dues aux labours et les pillages de sépultures, le mobilier découvert, bien qu’assez classique, est relativement abondant avec quelques pièces assez exceptionnelles comme un couvercle de sarcophage sculptés, plusieurs stèles funéraires dont une, assimilée à un corbeau, laisse supposer la présence d’un édifice funéraire en dur à proximité. à cet ensemble lapidaire s’ajoutent plusieurs fibules aviformes d’un type peu courant, une pixyde, plusieurs éléments de garniture d’une sacoche en cuir. La céramique, les accessoires vestimentaires comme les boucles ou plaques boucles de ceinture, les objets de parure et l’armement sont bien représentés.

 

La découverte puis la fouille complète ou partielle, entre 1988 et 2001, de trois secteurs d’habitats, répartis dans la vallée, à proximité immédiate de la nécropole, renforce encore l’intérêt scientifique de site.

English  Deutsch

29 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...